MATERNOV ANTEPARTUM

MATERNOV ANTEPARTUM

Le dernier mois de grossesse : un moment clé pour la santé de votre enfant !

MATERNOV ANTEPARTUM permet de former et d’optimiser naturellement le microbiote (la flore) de votre futur bébé et par voie
de conséquence sa santé présente et future.

L’allaitement maternel permet un développement optimal du nourrisson jusqu’à 6 mois, favorise le développement sensoriel et cognitif et protège le nourrisson contre les maladies infectieuses et chroniques. OMS

Effacer
Trouver en pharmacie
Image produit
 
Atout produit

2 souches de probiotiques validées scientifiquement par plus de 7500 publications scientifiques

 
Atout produit

Technologie la plus performante du marché permettant une conservation 4 fois supérieure des souches.

 
Atout produit

Fabriqué en France

 
Atout produit

Brevet déposé

 

Conseils d'utilisation

Prendre 1 gélule par jour par voie orale avant un repas (midi ou soir). Il est recommandé de démarrer la cure de MATERNOV ANTEPARTUM® avant votre accouchement à la fin du 8ème mois de grossesse.

Durée de la cure : 30 jours, à renouveler idéalement pendant le 1er mois d'allaitement.

Foire aux questions

Pourquoi le dernier mois de grossesse est-il un moment clé pour la santé de votre enfant !
De récents travaux de recherche ont démontré que la mère pouvait transmettre à son bébé en fin de grossesse de « bonnes bactéries » qui auront un rôle clé pour sa santé.

En effet, ces « bonnes bactéries » sont essentielles au bon fonctionnement de votre flore intestinale (aujourd’hui appelée aussi « microbiote intestinal ») et peuvent donc:
- stimuler le système immunitaire de votre bébé
- contribuer à ce que votre bébé naisse avec plus de « bonnes bactéries » donc avoir un meilleur « microbiote intestinal »

Or ces 2 éléments (le système immunitaire et le microbiote intestinal) sont clés pour la santé puisqu’ils permettent de se défendre contre les agressions extérieures et pour prévenir le développement de nombreuses maladies.
Comment la mère transmet-elle des bonne bactéries à son bébé ?
Des chercheurs ont récemment apporté la preuve que la mère peut transmettre ses « bonnes bactéries » à son enfant in utero en fin de grossesse via le placenta et, après sa naissance, via le lait maternel.

Par ailleurs, on sait aussi que le mode d’accouchement joue un rôle dans cette transmission bactérienne et qu’un accouchement par césarienne minimise cette transmission.
Si on accouche par voie naturelle et si on allaite, cette transmission ne se fait-elle pas naturellement ?
En effet, la transmission est naturelle mais le véritable problème est de savoir si ce qui est transmis est optimal!

Le mode de vie moderne (urbanisation, pollution, usage répété d’antibiotiques, …) est responsable depuis les années 1950 d’une dégradation de notre microbiote intestinal qui s’est progressivement appauvri de génération en génération: la quantité de « bonnes bactéries » que vous pouvez transmettre à votre bébé n’est donc pas optimale pour sa future santé.

C’est d’ailleurs ce que le Dr Martin Blaser (directeur du Human Microbiome Program à NYU) appelle les « missing microbes », en d’autres termes les « bactéries manquantes » (les bonnes bactéries qui ont disparu).
Quelles conséquences pour le bébé d'avoir un mauvais microbiote (flore) ?
Les femmes enceintes, dont le microbiote intestinal est appauvri, le transmettent à leurs bébés et ainsi de suite. Résultat, de plus en plus d'enfants naissent avec des microbiotes déficients, et sont donc moins armés pour résister aux agressions. Au cours de ces 30 dernières années, certaines maladies ont ainsi explosé : eczéma, allergies cutanées diverses, rhinite allergique, asthme, diabète et maladies auto- immunes.
Comment savoir si mon microbiote intestinal est appauvri?
Même s’il peut exister de grandes différences d’une femme à une autre, aujourd’hui, on peut dire que statistiquement, toute femme enceinte a un microbiote intestinal de moins bonne qualité qu’il y a 50 ans, donc qu’il s’est appauvri et donc que cette transmission à son bébé ne sera pas optimale pour sa future santé.
Que puis-je faire pour améliorer mon microbiote et celui de mon futur bébé ?
Modifier durablement le microbiote d’un adulte, voire même d’un enfant est très difficile. En revanche, « booster » le microbiote intestinal initial du bébé (et son système immunitaire) est envisageable grâce à cette transmission dans le ventre de la mère et pendant la première phase d’allaitement et grâce à l’apport de probiotiques.

Avis clients

Ø 4.65 / 5.00 basé sur 39 avis clients MATERNOV

Témoignages

Bonjour, J'ai commencé à avoir de fortes nausées et des vomissements plusieurs fois par jour à partir de ma 4ème semaine de grossesse. J'ai passée 10 jours affreux à rest...

Sophie, 2ème grossesse

Je suis à 8 semaines et je prends Maternov depuis 1 semaines mais depuis hier mes nausées et vomissement sont de retour.

Amélie, 4ème grossesse

J'ai souffert de nausées et vomissements dés la 5eme de grossesse, désagréments que je n'avais pas connu pour ma 1ere grossesse... j'ai tout tenté jusqu'à ce que je découvre...

Hélène, 2ème grossesse

J'ai trop souffert avec les nausées mais la avec maternov je suis super mieux qu'avant franchement c efficace

Hasna, 1ère grossesse

bonjour, je souhaiterais savoir s'il existe une autre forme que les gelules pour Maternov nausées? en effet je suis incapable d'avaler comprimés et gelules... et si non ...

delphine, 2ème grossesse

J'ai commencé maternov nausées à 7SG car je ne supportais plus mes nausées continuelles 24h/24h. Au bout de 4 jours aucun effet mais le 5ème jour miracle mes nausées ont dim...

estelle, 2ème grossesse

Bonjour, Un soulagement d'avoir découvert Maternov Nausées pour ma deuxième grossesse! Très handicapantes et permanentes, j'ai vraiment été soulagée. Même si elles étaient t...

Delphine, 2ème grossesse

Bonjour, Peux t on cumuler maternov supplémentation de grossesse et maternov nausées? Maternov nausées contient il les mêmes vitamines que maternov supplémentation (acide ...

Céline, 1ère grossesse

Grâce à Maternov nausées, ma vie a changé partir du 4ème jour où je peux remanger sans excès mais sans avoir peur d'être barbouillée après chaque repas.

Sonia, 1ère grossesse

Hyper efficace dès la première prise pour ma part. Je me disais « à partir du 4è jour » Incroyable, je revis ! Donc Je le recommande.

Nahla, 1ère grossesse

Après 6 premières semaine de grossesse très difficiles, nausées et vomissements toute la journée, ma gynécologue m a conseillé maternov. L homéopathie n avait pas été effica...

Ameline, 1ère grossesse

Bonsoir! Première prise des 2 gellules ce soir! on verra bien!!!!mais j'ai confiance!

Sabrina, 2ème grossesse

Ingrédients & précautions d'emploi

Composition pour une gelule

agente de charge : amidon de maïs ; ferments lactiques (support : amidon de maïs) : Lactobacillus Rhamnosus GG et bifidobactérium Lactis à 1.1010 UFC / gélule ; enveloppe : gélule d'origine végétale E464, colorant : dioxyde de titane E171 ; anti-agglomérant  : mono- et diglycérides d'acides gras E471, acide gras E570

Précautions d'emploi

Consultez votre médecin, votre sage-femme, ou demandez conseil à votre pharmacien si nécessaire, notamment en cas de supplémentation en fer pouvant favoriser les nausées. Ce complément alimentaire ne peut être utilisé comme substitut d’un régime alimentaire varié et équilibré et d’un mode de vie sain. Ne pas utiliser en cas d’hypersensibilité à l’un des composants de la formule.  Conservez dans un endroit sec et frais. Respectez la date limite d’utilisation. Ce produit n’est pas un médicament. Tenir hors de portée des jeunes enfants

Paiement sécurisé

Livraison offerte dès 30 €

Livraison 48h